80 km/h : vers une limitation des routes à la carte

L'Assemblée nationale a voté l'assouplissement des 80km/h. Les présidents, les conseillers départementaux et les maires ont désormais le dernier mot sur la vitesse à tenir sur les routes secondaires.

France 3

Une ligne droite à 80 km/h ne sera peut-être plus qu'un mauvais souvenir pour le motard Jérôme Matre de Labarthe-Rivière (Haute-Garonne), favorable à l'assouplissement de cette limitation de vitesse. "Quand je vois qu'il y a des lignes droites qui mesurent plus de 15 kilomètres de long à 80 km/h, je ne vois pas où c'est accidentogène. C'est là où ça devient difficile de garder une vitesse constante, parce que l'on est tenté d'accélérer", témoigne-t-il.

Une mesure pas toujours appliquée

Dans cette commune de 1 300 habitants, la mesure des 80 km/h impopulaire n'est pas toujours appliquée. Labarthe-Rivière est reliée aux autres communes par une départementale concernée par cette limitation. Pour les usagers, un retour aux 90 km/h est indispensable. En Haute-Garonne, près de 79% des routes sont concernées par la réforme depuis juillet dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les députés ont donné dans la nuit de jeudi à vendredi 17 mai 2019 leur aval en commission pour laisser aux présidents de conseils départementaux la capacité de déroger aux 80 km/h sur les routes secondaires.
Les députés ont donné dans la nuit de jeudi à vendredi 17 mai 2019 leur aval en commission pour laisser aux présidents de conseils départementaux la capacité de déroger aux 80 km/h sur les routes secondaires. (PASCAL PAVANI / AFP)