Trottinettes électriques : Marseille anticipe la loi

La ville de Marseille veut interdire la circulation des trottinettes électriques sur les troittoirs et voies de bus le plus vite possible, peut-être même dans les prochains jours. La mairie anticipe un décret du gouvernement qui entrera en vigueur à la rentrée. 

Les trott' vont trop vite  

A Marseille, les trottinettes électriques sont en libre service depuis janvier dernier. Elles sont autorisées à rouler sur les trottoirs par arrêté municipale à une condition : ne pas dépasser la vitesse maximale autorisée de 6 km/heure.

Selon la mairie, cette limitation n'est pas respectée et la cohabitation avec les piétons devient dangereuse, d'où sa décision d'interdire la circulation de ces engins sur les trottoirs dans les plus brefs délais, peut-être même dès cette semaine. 

Il va également être interdit de rouler à deux sur une trottinette et d'emprunter les voies de bus et de tramway. 

Nouvelles règles pour tous dès la rentrée

Marseille anticipe la nouvelle réglementation qui entrera en vigueur au plan national à la rentrée prochaine. 

Dès le mois de septembre, le code de la route sera modifié et les utilisateurs de trottinettes devront se soumettre à de nouvelles règles :

- interdiction de circuler sur les trottoirs sous peine d'écoper d'une amende de 135 euros

- limitation de la vitesse à 25 k/h (1500 euros d'amende en cas d'infraction)

- équipements obligatoires dont le casque et des gilets réfléchissants la nuit

Explosion du nombre d'accidents

Avec le déploiement des trottinettes en libre-service dans de nombreuses villes, le nombre d'accidents explosent. S'il n'existe pas encore de décompte au plan national, certains services des urgences constatent de plus en plus d'admissions consécutives à des accidents de trottinettes. 

A Lyon, à l'hôpital Saint-Joseph-Saint-Luc par exemple, on parle d'une augmentation de 115 % entre janvier et mars.