Jeunes conducteurs : écourter le permis probatoire

Un stage, facultatif et payant, va être proposé aux jeunes conducteurs pour leur permettre d'atteindre les 12 points plus rapidement et d'écourter le permis probatoire.

S'il réussit son permis, un jeune conducteur aura six points sur son permis, puis 12 dans trois ans s'il ne commet pas d'infractions. Mais cette règle évolue avec la création d'une nouvelle formation : un stage de sept heures, dont le coup est encore inconnu, permettra d'obtenir les 12 points en deux ans au lieu de trois. Réduire la période de probation est plutôt une bonne idée pour Guillaume Gineste, un moniteur d'auto-école : "Revoir les élèves et avoir un retour d'expérience, c'est plutôt bien. Ça responsabilise plus les jeunes qui rentrent dans la conduite", explique-t-il.

Les nouveaux conducteurs impliqués dans 21% des accidents mortels

La formation sera ouverte aux jeunes conducterus après six mois de permis. Objectif : réduire les risques chez les novices, qui prennent trop vite confiance. Car les chiffres sont inquiétants : les nouveaux conducteurs sont impliqués dans 21% des accidents mortels. La journée de formation devrait ressembler à un stage de récupération de points : tester les réflexes et se perfectionner sur un simulateur. Les novices qui ont déjà perdu des points sont exclus du dispositif, dont le prix sera fixé par les auto-écoles. La mesure entrera en vigueur en janvier 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le A indiquant qu\'un conducteur apprenti est au volant.
Le A indiquant qu'un conducteur apprenti est au volant. (PHILIPPE TURPIN / MAXPPP)