Éthylotest antidémarrage : l'alternative à la suspension de permis

Généralisé partout en France, l'éthylotest antidémarrage sera proposé en cas de condamnation pour alcoolisme au volant.

FRANCE 2

À partir d'aujourd'hui, tout automobiliste contrôlé positif à l'alcool pourra peut-être continuer à conduire malgré tout. Mais il faudra souffler dans le ballon. Dans sept départements, ce système a été testé comme une alternative à la suspension de permis de conduire pour des conducteurs non récidivistes contrôlés avec un taux d'alcoolémie compris entre 0,8 et 1,8 gramme d'alcool par litre de sang. 

Une installation à 1 300 €

Les automobilistes y sont plutôt favorables. "Je pense que c'est pas assez efficace, il faut être plus dur que ça", juge un conducteur. "Tout ce qui peut éviter les accidents, on est pour", affirme une autre. L'installation, environ 1 300 euros à l'achat ou 100 euros par mois en location, est à la charge du contrevenant. Testé au préalable dans sept départements, le dispositif est désormais disponible dans toute la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Au 1er septembre, les éthylotests antidémarrage deviennent obligatoires sur les bus et autocars.
Au 1er septembre, les éthylotests antidémarrage deviennent obligatoires sur les bus et autocars. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)