Cet article date de plus de deux ans.

18 cyclistes tués en février : la Fédération des usagers de la bicyclette réclame de meilleures infrastructures "hors agglomération"

Le président de l'association, Olivier Schneider, explique que la majorité des cyclistes tués le sont en dehors des villes à cause du manque d'aménagements pour les vélos.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des cyclistes lors de la "journée sans voitures" à Paris le 16 septembre 2018. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Les cyclistes ont payé un lourd tribut sur les routes françaises le mois dernier : 18 personnes tuées, du jamais vu depuis dix ans pour un mois de février, selon la Sécurité routière. Invité de franceinfo vendredi 29 mars, le président de la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB), Olivier Schneider, a souligné que "la majorité des tués, contrairement à une idée reçue, ce n'est pas en ville, c'est hors agglomération" et "ce sont souvent des hommes de plus 50 ans qui sont les victimes".

En cause, selon Olivier Schneider : "Le relâchement qu'il y a eu sur les vitesses dû au vandalisme des radars" et une météo "particulièrement douce" pour un mois de février. "D'habitude, au mois de février, il y avait très peu d'accidents parce qu'il y avait très peu de pratique", a-t-il pointé.

La loi pas appliquée

Face à cette recrudescence des accidents mortels, le président de la FUB estime que les infrastructures ne sont pas à la hauteur : "Cela fait 20 ans qu'il est théoriquement obligatoire de faire des pistes cyclables quand vous faites une route urbaine et que cette loi n'est pas appliquée", a dénoncé Olivier Schneider, qui compte sur la loi d'orientations des mobilités, actuellement en discussion au Parlement, pour "mettre la même obligation hors agglomération".

"Aujourd'hui, quand vous allez voir quelqu'un dans le périurbain qui pourrait faire du vélo parce qu'il est à 6 km de son travail et que vous lui demandez pourquoi il ne prend pas son vélo, il vous répond : 'Je vais me faire tuer'. C'est l'impression qu'il a et c'est vrai que c'est hors agglomération que sont les risques", a souligné le président de la FUB.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.