VIDEO. Aide sociale, coiffeur, vaccination contre la grippe... Les Restos du cœur ne donnent pas qu'à manger et à boire

Le coup d'envoi de la campagne d'hiver des Restos du cœur a été donné mardi 27 novembre. L'an dernier, ils ont distribué 130 millions de repas à près de 860 000 bénéficiaires. Mais ils rendent aussi d'autres services.

France 2

Les Restos du cœur ouvrent leurs portes et très vite, c'est l'affluence. À Rennes (Ille-et-Vilaine), 3 000 familles sont inscrites, 300 de plus que l'année dernière. Stéphane Siroit a 45 ans. Il avait un travail, mais depuis qu'il est au chômage, il vient chaque semaine chercher des produits alimentaires. "Au début, c'était une gêne. Il y a dix ans, je ne pensais pas venir un jour aux Restos du cœur", explique-t-il. Des personnes seules, des familles, mais aussi des étudiants et des retraités s’y rendent.

800 000 personnes inscrites

Une des bénéficiaires, retraitée, vient aux Restos du cœur depuis dix ans. "J'ai une petite retraite, j'ai du mal à vivre. Une fois les factures payées, il ne me reste plus rien", déplore-t-elle. Les Restos du cœur proposent de la nourriture, mais aussi d'autres services, dans les mêmes locaux : une aide sociale, un coiffeur ou encore un cabinet médical. Les bénéficiaires y passent plusieurs heures, prenant parfois le temps d'un café pour discuter. En France, plus de 800 000 personnes sont inscrites aux Restos du cœur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bénévoles des Restos du Coeur transportent des denrées dans un entrepôt à Tours (Indre-et-Loire).
Des bénévoles des Restos du Coeur transportent des denrées dans un entrepôt à Tours (Indre-et-Loire). (GUILLAUME SOUVANT / AFP)