Vidéo Il faut éviter de faire de la laïcité "un champ de bataille", estime Najat Vallaud-Belkacem

Publié
Article rédigé par
Radio France

La candidate PS aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes déplore sur France Inter une "instrumentalisation" de la laïcité, alors que sont lancés mardi les états généraux de la laïcité.

La laïcité est "un pilier de la nation", il faut éviter d'en faire "un champ de bataille", affirme mardi 20 avril sur France Inter Najat Vallaud-Belkacem, tête de liste PS aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes.

Lancés ce mardi par Marlène Schiappa, la ministre déléguée à la citoyenneté, les états généraux de la laïcité suscitent déjà l'opposition au sein de la classe politique. "J'avoue que j'ai beaucoup d'interrogations sur cette démarche" qui intervient à "un an de l'élection présidentielle", pointe l'ex-ministre de l'Education de François Hollande. Le projet organisé jusqu'à l'été a pour objectif de toucher la jeunesse et avoir un débat apaisé sur un sujet sensible, selon le gouvernement.

"La laïcité est un pillier de notre nation, notre République, le ciment de notre concorde, de notre paix civile."

Najat Vallaud-Belkacem

à France Inter

Najat Vallaud-Belkacem déplore une "instrumentalisation" de la laïcité, "y compris par ce gouvernement". Cela donne l'impression aux jeunes que "la laïcité n'est convoquée régulièrement que pour exclure, et exclure la capacité à faire nation commune."

"On a tous les textes dont on a besoin. On a la loi 1905 qui nous dit ce qu'est la laïcité. C'est justement ce qui permet de vivre ensemble. Ce dont on a besoin aujourd'hui, c'est de faire la pédagogie de cette laïcité, notamment auprès des plus jeunes", insiste Najat Vallaud-Belkacem.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Laïcité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.