Laïcité : Marlène Schiappa évoque "une instance de type haut conseil à la laïcité"

"Ce sont là des pistes de travail et de réflexion et le Premier ministre fera connaître son arbitrage dans les prochaines semaines", a-t-elle précisé à l'issue d'un débat au Sénat.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ministre chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 23 mars 2021. (THOMAS SAMSON / AFP)

"Des pistes de travail et de réflexion." La ministre chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a présenté mercredi 31 mars au Sénat des mesures à l'étude pour "faire évoluer le portage de la laïcité", évoquant "un renfort au niveau de l'administration" et "une instance de type haut conseil à la laïcité""Le Premier ministre fera connaître son arbitrage dans les prochaines semaines", a-t-elle précisé à l'issue d'un débat animé sur l'avenir de l'Observatoire de la laïcité, dans le cadre du projet de loi sur "le respect des principes de la République".

"Nous souhaitons faire évoluer le portage de la laïcité au sein de l'appareil d'Etat (...) Ça ne passera pas nécessairement par le maintien de l'Observatoire de la laïcité", a déclaré Marlène Schiappa. Elle a rappelé que le Premier ministre Jean Castex avait annoncé en octobre dernier vouloir faire "évoluer" cette instance consultative présidée par Jean-Louis Bianco.

"La laïcité n'a jamais été autant attaquée"

"Je crois que nous pouvons prendre acte de l'annonce formelle de la disparition de l'Observatoire de la laïcité", a réagi Marie-Pierre de La Gontrie (PS), tandis que Didier Marie (PS) jugeait "très étonnant à l'occasion d'un texte sur la laïcité de signifier la fin du principal outil qui permet de la faire vivre".

A droite, Jacqueline Eustache-Brinio (LR) a estimé qu'"on peut se poser la question du bilan" et de "l'efficacité" de cet observatoire. "La laïcité n'a jamais été autant attaquée", a-t-elle relevé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.