Religion : le projet de loi contre les "séparatismes" fait polémique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Religion : le projet de loi contre les "séparatismes" fait polémique
France 3
Article rédigé par
A.Peyrout, T.Curtet, M.Birden, A.Locascio, M.Niewenglosky, T.Mongellaz, M.Kassou - France 3
France Télévisions

Le projet de loi contre les "séparatismes" est examiné à l'Assemblée nationale depuis lundi 1er février. Des représentants des cultes religieux font entendre leur voix, inquiets de dérives dans le texte et de conséquences dans la pratique des cultes. 

En plein examen du projet de loi contre le "séparatisme", le pasteur François Clavairoly, représentant des protestants, a décidé de sortir du silence. Selon lui, certaines mesures mettent en danger la loi de 1905. "L'administration pourrait connaître le nom et l'adresse des personnes qui sont membres de telle ou telle association. C'est un surcroît de contrôle qui peut être, non pas aujourd'hui, mais demain ou après-demain, très dangereux", explique ce dernier. 

Surveiller les croyants ?

D'autres mesures inquiètent les cultes, comme l'encadrement de l'enseignement à domicile ou le droit de regard sur l'état de la gestion des associations. Face aux sénateurs, Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, a fait part de ses doutes : "Cette loi, comme elle ajoute des règles, du contrôle, elle donne l'impression d'être davantage répressive, avec l'impression que les citoyens croyants seraient des citoyens à surveiller". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.