Pénaliser l'antisionisme "remettrait en cause la liberté d'expression"

Dominique Vidal, historien et journaliste, publie le livre "Antisionisme = antisémitisme ?". Pour en parler, il est l'invité du Soir 3 lundi 18 février.

Voir la vidéo
France 3

"Je ne crois pas qu'une loi pénalisant l'antisionisme soit réalisable parce qu'en France le délit d'opinion n'est pas interdit. Quand bien même cette loi serait adoptée, le Conseil constitutionnel la stopperait, car elle remettrait en cause la liberté d'expression", assure Dominique Vidal, auteur du livre Antisionisme = antisémitisme ?

"L'amalgame qui est fait n'a pas de sens. l'antisémitisme est un délit comme tous les racismes et puis vous avez la critique d'une idéologie, d'un mouvement politique. Imaginez que demain les communistes demandent l'interdiction de l'anticommunisme, les gaullistes de l'antigaullisme...", développe l'historien.

"Il ne faut pas affoler les juifs" de France

Pourtant, des députés ont une autre lecture et demandent l'interdiction de l'antisionisme. "De toute évidence, nous n'avons pas la même connaissance de l'histoire des juifs, de l'antisémitisme et de l'antisionisme. La majorité des juifs n'ont pas été vivre en Israël. Ceux-là sont-ils antisémites ?", explique Dominique Vidal.

"Ce qui me préoccupe surtout, c'est la montée de l'antisémitisme. Il faut le combattre avec intransigeance et sang-froid. Il ne faut pas affoler la population juive", affirme-t-il. Et de conclure : "J'espère que la manifestation mardi 19 février montrera la capacité de la société française à refuser tous les racismes".

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'historien Dominique Vidal
L'historien Dominique Vidal (France 3)