Violences sexuelles dans l'Église : onze évêques ou anciens évêques mis en cause

Publié
Violences sexuelles dans l'Église : onze évêques ou anciens évêques mis en cause
Article rédigé par
C. Guyon, O. Martin, F. Bouquillat, T. Simonet, P. Miette - franceinfo
France Télévisions
Lundi 7 novembre, l’Église a annoncé la mise en cause de onze évêques ou anciens évêques devant la justice civile ou canonique pour des violences sexuelles ou leur non-dénonciation.

Onze évêques ou anciens évêques ont été mis en cause dans des affaires de violences sexuelles, a annoncé le président de la Conférence des évêques de France, lundi 7 novembre, à Lourdes (Hautes-Pyrénées). Lors d’un point presse inattendu, il a lu l’aveu de Mgr Ricard, ancien évêque de Bordeaux (Gironde). "Il y a 35 ans, alors que j’étais curé, je me suis conduit de façon répréhensible avec une jeune fille de 14 ans. Mon comportement a nécessairement causé chez cette personne des conséquences graves et durables", a déclaré Mgr de Moulins Beaufort, président de la Conférence des évêques de France.

Des mesures pour plus de transparence

Devenu cardinal, Jean-Pierre Ricard s’était exprimé en 2013 sur les affaires de pédophilie au sein de l’Église. L’annonce intervient quelques semaines après des révélations dans la presse sur l’ancien évêque Michel Santier. Il a été sanctionné par l’Église dans le plus grand secret. La Conférence des évêques de France devrait annoncer des mesures, mardi 8 novembre, pour plus de communication et de transparence.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.