Pakistan : l'avenir en sursis de la chrétienne condamnée à mort puis acquittée

Tensions toujours très vives au Pakistan, où les islamistes n'acceptent pas l'acquittement d'Asia Bibi. Pour eux, cette femme chrétienne, condamnée à mort pour blasphème, doit être pendue. Ils mettent la pression sur le gouvernement et semblent être entendus.

La justice l'a officiellement acquittée mercredi 31 octobre, mais elle reste en prison. Le sort d'Asia Bibi, chrétienne poursuivie pour blasphème, ce sont les islamistes du Pakistan qui en décident. Ils ont fait plier les autorités après trois jours de manifestations géantes, qui ont paralysé le pays. Le crime d'Asia Bibi, ouvrière agricole de 52 ans ? Avoir bu de l'eau dans un puits réservé à ses voisins musulmans en 2010. Depuis huit ans, elle lutte pour sa libération.

Son avocat a quitté le pays 

Malgré son acquittement, le gouvernement a annoncé qu'elle n'aurait pas le droit de sortir du pays et qu'il ne s'opposerait pas non plus à la révision de son jugement. Des mesures négociées sous la pression des extrémistes en échange de la fin des manifestations. Les religieux ont gagné et font même fuir l'avocat d'Asia Bibi, qui quitte le pays par peur des menaces. Elle est donc en prison seule, sans avocat au Pakistan ni certitude sur son avenir. Sa famille, elle, est condamnée à rester cachée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Asia Bibi, sur une photo non datée publiée le 1er novembre 2018 par l\'AFP. 
Asia Bibi, sur une photo non datée publiée le 1er novembre 2018 par l'AFP.  (BRITISH PAKISTANI CHRISTIAN ASSO / AFP)