Grenoble : le conseil municipal vote l'autorisation du burkini dans les piscines municipales

Publié Mis à jour
Grenoble : le conseil municipal vote l'autorisation du burkini dans les piscines municipales
Article rédigé par
S.Thomas, N.Rapuc-Mulac, D.Albrand - France 2
France Télévisions

Lundi 16 mai, le conseil municipal de Grenoble, en Isère, a donné son feu vert au port du burkini dans les piscines municipales, après un vote très serré. La décision fait polémique.

29 voix pour, 27 contre : après 2h30 de débat, le nouveau règlement intérieur de la piscine municipale de Grenoble (Isère) a été adopté, lundi 16 mai. Dès le 1er juin, les femmes pourront se baigner seins nus, et le burkini sera autorisé. Le maire Éric Piolle (EELV), qui porte ce projet, se félicite d'une victoire multiple. Si rien dans la loi de 1905 n'interdit le port de vêtements religieux dans l'espace public, la vision du maire a provoqué un débat tendu.  

13 élus de la majorité en désaccord  

13 élus de la majorité, comme par exemple la conseillère municipale Amel Zenati, ont d'ailleurs exprimé leur désaccord. "À notre sens, c'est un retour en arrière", regrette Amel Zenati face à "tout le travail et tous les combats qui ont été menés pour avoir des acquis pour les femmes". Les élus de l'opposition dénoncent la pression d'associations religieuses. Le préfet de l'Isère compte saisir le tribunal administratif de Grenoble. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, annonce couper les subventions à la mairie.   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.