Burkini : "Les islamistes sont contre"

Le sociologue Jean-Claude Kaufmann, auteur du livre Burkini Autopsie d'un fait divers, est l'invité du Grand Soir 3 ce mercredi 5 juillet.

Voir la vidéo
France 3

"Les polémiques sur le Burkini à Lorette (Loire) et à Sisco (Haute-Corse) sont très différentes", estime le sociologue Jean-Claude Kaufmann. "À Lorette, c'est l'image de la femme voilée pour signifier l'interdiction du burkini qui a scandalisé. C'est une maladresse, car c'est un espace fermé assimilable à une piscine où il pourrait y avoir un règlement de bain limitant les tenues", explique-t-il.

L'auteur du livre Burkini Autopsie d'un fait divers poursuit sa comparaison : "La plage, comme à Sisco, c'est différent. C'est un espace de liberté. On s'est toujours plus ou moins habillé comme on veut. La justice a reconnu la validité de l'interdiction sous le seul prétexte du risque de trouble à l'ordre public. Mais il vient des opposants le risque. Donc il suffit aux opposants de provoquer pour qu'il soit interdit".

"On a eu tout faux"

"Le même genre d'affaires ne devrait pas se reproduire cet été, car on n’aurait jamais dû y avoir ces histoires. On a eu tout faux sur le burkini", assène le sociologue. "C'était un mois après l'attentat de Nice. Il y a eu l'idée pour certaines personnes d'une invasion de l'islam, y compris sur les plages", avance Jean-Claude Kaufmann.
"Le burkini a été inventé par le gouvernement australien. Les islamistes sont contre, car ils sont contre le fait que les femmes aillent à la plage", rappelle-t-il en conclusion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Claude Kaufmann et son livre sur le burkini
Jean-Claude Kaufmann et son livre sur le burkini (France 3)