Burkini autorisé dans les piscines à Grenoble : le préfet de l'Isère a saisi le tribunal administratif, l'audience prévue mercredi

Sur ordre du ministre de l'Intérieur, le préfet de l'Isère a déposé un déféré laïcité au tribunal administratif pour contester l'autorisation du port du burkini dans les piscines municipales de Grenoble.

Article rédigé par
avec France Bleu Isère - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un tableau avec des pictogrammes simples pour les tenues autorisées à la piscine de Surgères, (Charente-Maritime) dont le burkini (Photo d'illustration août 2019). (JULIEN FLEURY / RADIO FRANCE)

Le préfet de l'Isère a déposé lundi 24 mai, sur demande du ministre de l'Intérieur, un déféré laïcité au tribunal administratif pour contester l'autorisation du burkini dans les piscines municipales de Grenoble, a appris France Bleu Isère. L'audience se tiendra mercredi 25 mai à 15 heures.

>> Port du burkini dans les piscines : on vous explique la polémique autour de l'autorisation adoptée par Grenoble

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait indiqué, mardi dernier, au lendemain du vote en conseil municipal, avoir "donné instruction au préfet de déférer en 'déféré laïcité' la délibération permettant le port du burkini et, le cas échéant, d'en demander le retrait", précise France Bleu Isère.

Le groupe politique de la droite grenobloise a déjà déposé un recours, qui sera étudié le 31 mai. Le nouveau règlement des piscines grenobloises doit entrer en vigueur le lendemain, le 1er juin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Polémique sur le burkini

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.