Morbihan : une commune forcée de retirer une croix d'une statue de Jean Paul II

Jean-Paul II va perdre sa croix dans la petite commune de Ploërmel (Morbihan). Les juges du Conseil d'État ont donné six mois à la commune pour retirer la croix au nom de la loi sur la séparation de l'Église et de l'État.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

A Ploërmel (Morbihan), la statue de Jean-Paul II est restée de marbre à l'annonce de la décision du Conseil d'État de retirer la croix qui surplombe son monument. Posé au nom du respect de la laïcité, ce jugement est diversement apprécié. "Tous les signes religieux ne devraient pas apparaître dans un pays laïque", assure un homme. "Pour moi elle fait partie du monument", assure à l'inverse une femme.

La commune a 6 mois pour procéder à ce retrait

L'affaire dure depuis 11 ans avant même l'érection de la statue. C'était une commande de l'ancien maire à un ami russe, artiste de son état. Pour les opposants, l'oeuvre, d'une hauteur de huit mètres et surplombée d'une croix, n'a rien à faire dans l'espace public. Manifestations et actions en justice se sont multipliées. Ce 27 octobre, les libres penseurs à la pointe du combat savourent le moment. La commune a six mois pour procéder à ce retrait. Le maire espère échapper à cette sanction en privatisant le lieu.

Le JT
Les autres sujets du JT
La statue de Jean-Paul II à Ploërmel (Morbihan), installée le 28 novembre 2006.
La statue de Jean-Paul II à Ploërmel (Morbihan), installée le 28 novembre 2006. (DAVID ADEMAS / AFP)