La mère d’une victime de Mohamed Merah va porter plainte après avoir été huée à l'Assemblée

Latifa Ibn Ziaten a été sifflée lors d'une conférence, début décembre. Certaines personnes lui ont reproché de porter le foulard. Elle réagit dans un entretien accordé au Bondy Blog.

Latifa Ibn Ziaten, la mère d\'un des trois soldats tués à Montauban (Tarn-et-Garonne), le 11 mars 2012, par Mohamed Merah, lors d\'une prise de parole, à Paris, le 19 novembre 2015.
Latifa Ibn Ziaten, la mère d'un des trois soldats tués à Montauban (Tarn-et-Garonne), le 11 mars 2012, par Mohamed Merah, lors d'une prise de parole, à Paris, le 19 novembre 2015. (JACQUES BRINON / AFP)

"On peut défendre la laïcité en portant le foulard." Latifa Ibn Ziaten, la mère d'une victime de Mohamed Merah, va porter plainte pour avoir été huée lors d'une conférence à l'Assemblée nationale, début décembre. Elle l'a annoncé lors d'un entretien accordé au Bondy Blog et mis en ligne mardi 22 décembre.

Le 8 décembre, la mère du soldat Imad Ibn Ziaten intervient lors d'une rencontre autour de la laïcité après avoir été invitée par le groupe PS à l'Assemblée. Elle prend la parole alors qu'elle porte un foulard. "Vous ne pouvez pas parler de la laïcité alors que vous portez un foulard", lance notamment une personne du public.

"Je suis française, j’aime ce pays, j’aime ses valeurs"

"Vous savez, quand vous parlez de la laïcité, ou lorsque vous parlez de la République, certaines personnes estiment que vous n’êtes pas à votre place", explique-t-elle au Bondy Blog.

Et d'ajouter : "Pourtant je suis citoyenne, je suis française, j’aime ce pays, j’aime ses valeurs, je suis marocaine, je suis fière de l’être, et je suis musulmane, je suis fière de l’être aussi ; je le vis avec beaucoup de dignité et de respect."