Emmanuel Macron : ses annonces contre le "séparatisme religieux"

Vendredi 2 octobre dans les Yvelines, Emmanuel Macron a tenu un discours contre ce qu'il nomme "les séparatistes religieux". Plusieurs mesures ont été annoncées. 

France 2

Emmanuel Macron a tenu un discours, vendredi 2 octobre dans les Yvelines, contre ce qu'il appelle "les séparatistes". Dès les premières minutes, le président nomme ce qu'il considère être l'ennemi de la République : "Force est de constater, qu'il y a un islamisme radical qui conduit à nier les lois de la République". Parmi ses engagements, le renforcement de la neutralité pour les agents publics, qui sera "étendu aux salariés des entreprises". 

Le projet de loi sera discuté au Parlement en 2021

Emmanuel Macron veut faciliter la dissolution de certaines associations jugées dangereuses. Il veut fixer des conditions pour l'obtention de subventions : "Toute association sollicitant une subvention, auprès de l'Etat ou d'une collectivité territoriale, devra signer un contrat de respect des valeurs de la République et des exigences minimales de la vie en société". Du côté de l'éducation, l'instruction à l'école sera obligatoire dès trois ans avec l'objectif de freiner l'enseignement à la maison, sauf exception pour motif médical. Le projet de loi sera discuté au Parlement début 2021.


Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République Emmanuel Macron aux Mureaux (Yvelines) vendredi 2 octobre 2020.
Le président de la République Emmanuel Macron aux Mureaux (Yvelines) vendredi 2 octobre 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)