Église : les fidèles de retour ?

Odon Vallet, historien des religions, était l'invité du Soir 3 ce vendredi 25 mars.

FRANCE 3

À la veille des fêtes de Pâques, Odon Vallet, spécialiste des religions, était en plateau ce vendredi 25 mars pour évoquer la religion catholique. Alors qu'il y a plus de 2 milliards de catholiques dans le monde, en France, on en compte près de 40 millions, soit 63% de la population. Mais l'Église perd de plus en plus de fidèles, et les pratiquants se font de plus en plus rares. Une situation qu'Odon Vallet explique par la sévérité et le conservatisme de l'Église. "Les catholiques portent certaines critiques sur leur Église. Ils pensent par exemple qu'elle devrait être moins sévère pour la pilule, moins sévère pour adoucir la souffrance des personnes qui vont mourir, moins sévère aussi pour l'interruption de grossesse parfois. Ils pensent aussi qu'il faudrait ordonner des hommes mariés", explique en plateau Odon Vallet. 

Un nouvel élan ? 

En revanche, Odon Vallet constate un nouvel élan depuis l'arrivée du pape François, "très populaire", mais aussi "depuis les attentats". "Il y a des gens qui rejoignent un peu l'Église, qui ne pratiquaient plus. Ils reviennent aux cérémonies, car ils ont envie d'affirmer leur identité chrétienne", souligne-t-il. Un nouvel élan constaté en particulier chez les jeunes. "On voit plus de gens à la messe, plus de gens à des offices qui durent deux heures", ajoute Odon Vallet.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'historien des religions Odon Vallet, le 24 septembre 2009 à Paris.
L'historien des religions Odon Vallet, le 24 septembre 2009 à Paris. (JOEL SAGET / AFP)