Cet article date de plus de huit ans.

Querelle de clocher à Boissettes où l'église ne sonnera plus

C'est une première en France. Il sera interdit de faire sonner la cloche d'une église à partir de demain mercredi. A Boissettes, un village de Seine-et-Marne de 400 habitants, une famille ne supportait plus le son des cloches la nuit. Le tribunal administratif de Paris vient de lui donner raison.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Laura Rouaux Radio France)

En 2014, Boissettes, petit village
de Seine-et-Marne, aura toujours son clocher mais il restera désormais silencieux.
La justice vient de donner raison à un couple qui se plaignait des nuisances sonores
engendrées par les cloches qui sonnaient chaque heure et rythmaient ainsi la vie
de ce bourg.

Tout a commencé il y a 10 ans. Frédéric
habite juste en face de l'église avec sa famille. Sa compagne ne supportait plus ces cloches qui sonnaient toutes les nuits. Elle souffre de
dépression.

Dans un premier temps, la famille essaie de négocier avec la mairie. Mais les élus
s'accrochent à leurs traditions, puis décident finalement  à contrecœur d'arrêter le doublon et les
cloches la nuit. Mais la machine judiciaire est déjà lancée et le tribunal
administratif de Paris ne fait pas de demi-mesure : les cloches ne sonneront
plus, plus du tout,  à partir de demain mercredi.

Aujourd'hui Frédéric est dépassé, lui qui souhaitait simplement arrêter les
cloches la nuit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.