Cet article date de plus de dix ans.

Quatre mises en examen dans l'affaire du bizutage à Dauphine

Ces membres d'une association étudiante sont inculpés de "violences volontaires en réunion avec arme". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Quatre personnes ont été mises en examen, le24 novembre 2011, après un bizutage intervenu fin octobre à l'université Paris-Dauphine.  (BERTRAND GUAY / AFP)

Sanctions judiciaires dans l'affaire de bizutage qui a eu lieu fin octobre à l'université de Paris-Dauphine.

Quatre membres d'une association étudiante ont été mis en examen jeudi 24 novembre pour "violences volontaires en réunion avec arme" ayant entraîné une incapacité totale de travail de moins de huit jours", a-t-on appris de source judiciaire. Le parquet de Paris a aussi requis leur placement sous contrôle judiciaire. 

Fin octobre, un étudiant de première année avait porté plainte après avoir été victime d'un bizutage lors d'une réunion de recrutement de nouveaux adhérents pour l'association d'étudiants Japad. Un des membres avait alors gravé sur le dos du candidat le mot "Japad" à l'aide d'une capsule de bouteille. 

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.