Prostitution : la Belgique est le deuxième pays à l’autoriser

Publié Mis à jour
Prostitution : la Belgique est le deuxième pays à l’autoriser
FRANCE 3
Article rédigé par
J. Gasparutto, F. Caer, B. Catrice - France 3
France Télévisions

Depuis le 1er juin, la prostitution est désormais autorisée en Belgique. Les salariées y sont des salariées comme les autres, avec des congés. Si la loi a été votée, le débat reste ouvert dans le pays.

Les travailleuses du sexe seraient plus de 20 000 en Belgique. Elles exercent dans des vitrines, dans la rue ou sur Internet. Iris est contactée par ses clients sur Internet. Elle assume son métier, mais elle a souvent dû mentir pour effectuer ce métier au quotidien. Jusqu’ici, un bailleur, un banquier ou un assureur qui signait un contrat avec elle pouvait être poursuivi pour proxénétisme. C’est désormais fini, car la Belgique a décriminalisé la prostitution.

Des droits sociaux

Iris est très satisfaite. "Vous vous rendez compte que j’étais considérée comme quelqu’un qui faisait des activités criminelles. J’étais considérée comme un dealer. Là, on me considère comme une vraie travailleuse", affirme-t-elle. Près de vingt ans après la Nouvelle-Zélande, la Belgique est le deuxième pays à prendre cette décision. La nouvelle loi leur permettra d’obtenir des droits sociaux. La loi a été adoptée assez largement au Parlement, mais la mesure fait toujours débat, car pour certains, cela va faciliter l’exploitation et le trafic de certaines femmes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.