Cet article date de plus de cinq ans.

Puy-de-Dôme : les deux détenus qui étaient monté sur le toit du centre pénitentiaire de Riom ont été arrêtés

Les deux hommes ne sont pas armés. Ils protestent contre la décision prise par des magistrats à leur encontre.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les faits se déroulent dans la partie "centre de détention" du centre pénitentiaire, occupée à 90%. (OLIVIER VIDAL / FRANCE-BLEU PAYS D’AUVERGNE)

Les deux détenus qui se sont installés dès 9 heures ce jeudi 4 avril sur le toit du centre pénitentiaire de Riom (Puy-de-Dôme) ont été arrêtés à la mi journée. Ils protestaient contre des décisions prises par les magistrats à leur encontre, sans que celles-ci n'aient été précisées, et alors qu'un comité d'application des peines se tient ce jeudi.

Vingt policiers et gendarmes mobilisés

Les deux hommes n'étaient pas armés. L'un d'eux, écroué depuis 2005, a été transféré à Riom en février 2019. Détenu pour des faits de violence avec usage ou menace d'une arme, et violence aggravée, il est théoriquement condamné jusqu'en mars 2025. L'autre homme, détenu pour des faits de vol avec violence, est écroué depuis novembre 2015 et à Riom depuis avril 2017. Il est théoriquement condamné jusqu'en 2022.

Vingt policiers et gendarmes sont mobilisés, ainsi que six agents ERIS (équipes régionales d'intervention et de sécurité). Selon l'administration pénitentiaire, "le fonctionnement de l'établissement est au ralenti mais les parloirs ont été maintenus."

Les faits se déroulent dans la partie "centre de détention" du centre pénitentiaire, occupée à 90%.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.