Prisons françaises : une évasion et des questions

Comment un détenu classé DPS, soit "particulièrement signalé", a-t-il pu s'enfuir de la prison de Fresnes (Val-de-Marne), dimanche 30 décembre, à l'aide d'un simple drap ?

FRANCE 2

C'est sa deuxième évasion en deux ans. Nicolas Bras, 29 ans, récidiviste, a été condamné à huit ans de prison pour vols et extorsions. Le fugitif a utilisé un bout de bois, comme grappin, auquel il a accroché des draps pour escalader les murs de plusieurs cours de promenade. L'homme s'était déjà échappé en 2016 en plein tribunal lors de son procès. Il était donc classé DPS, pour "détenu particulièrement signalé". Ils seraient 300 en France dans ce cas, des prisonniers liés à la criminalité organisée, au terrorisme ou ayant déjà tenté de s'évader. Ils sont régulièrement fouillés et particulièrement surveillés, de jour comme de nuit.

Cinq évasions en 2018

Comment Nicolas Bras a-t-il pu s'échapper, dimanche 30 décembre ? La prison de Fresnes (Val-de-Marne) est-elle mal sécurisée ? Selon les syndicats pénitentiaires, les détenus DPS peuvent circuler trop facilement dans une prison. Problème d'organisation ou erreur humaine, l'enquête interne le dira. En 2018, il y a eu cinq évasions en France, un chiffre en baisse.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'intérieur de la prison de Fresnes (Val-de-Marne). 
L'intérieur de la prison de Fresnes (Val-de-Marne).  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)