Prisons : 68 301 personnes détenues au 1er août, le taux d'occupation des établissements pénitentiaires atteint 113%

Dans les maisons d'arrêt, où sont incarcérés les détenus en attente de jugement et ceux condamnés à de courtes peines, le taux d'occupation s'élève à 132,4%.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un quartier de la prison pour femmes de Rennes (Ille-et-Vilaine), le 29 juillet 2021. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Le nombre de personnes incarcérées dans les prisons françaises a de nouveau augmenté en juillet, pour s'établir à 68 301 détenus au 1er août, selon les données statistiques du ministère de la Justice consultées vendredi 27 août par l'AFP. Ils étaient 67 971 au 1er juillet, soit une hausse de 330 détenus en un mois. La densité carcérale dans les 188 établissements pénitentiaires s'établit désormais à 113,1%, contre 112,5% au 1er juillet et 109,5% au 1er juin.

Dans les maisons d'arrêt, où sont incarcérés les détenus en attente de jugement et ceux condamnés à de courtes peines, le taux d'occupation est de 132,4%. Ce chiffre est en augmentation de plus de 20 points par rapport au 1er août 2020. La densité carcérale atteint même 196,9% à la maison d'arrêt de Gradignan (Gironde).

Le nombre de mineurs et de femmes détenus stable

Près de 1 300 détenus étaient contraints de dormir sur un matelas posé au sol au 1er août, précisent les statistiques du ministère. A titre de comparaison, ils étaient 494 il y a un an. Comme les mois précédents, près de 30% des personnes incarcérées (soit 18 641 détenus) sont des prévenus, écroués dans l'attente de leur jugement.

Le nombre de mineurs écroués, qui s'élève à 789, reste stable, et représente environ 1% de la population carcérale totale. La part des femmes atteint 3,6% de la population carcérale, soit 2 996 détenues.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prisons

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.