Nord : une enquête judiciaire ouverte après la découverte d'explosifs à la maison d'arrêt de Douai

Une fouille minutieuse a également été réalisée dans 15 cellules.

La maison d\'arrêt de Douai, le 20 février 2009.
La maison d'arrêt de Douai, le 20 février 2009. (EMILIE DENIS / MAXPPP)

La police judiciaire de Lille enquête après la découverte d'une centaine de grammes d'explosifs dans la maison d'arrêt de Douai, dans le Nord, le 26 octobre. Une vaste fouille a ensuite été organisée mercredi 31 octobre, une quinzaine de cellules ont été passées au peigne fin, rapporte France Bleu Nord vendredi 2 novembre.

Mercredi, une quarantaine d'hommes – officiers de la police judiciaire et de la police scientifique, démineurs, deux brigades cynophiles et une vingtaine de surveillants de nuit en poste – ont été mobilisés entre 19 heures et 1 heure le lendemain matin pour fouiller 15 cellules dans lesquelles vivent 15 détenus, ciblés grâce aux investigations de la police judiciaire.

Une possible tentative d'évasion

Pendant cinq heures, les forces de l'ordre ont recherché un détonateur, en vain, mais ont trouvé une quinzaine de téléphones portables et des listes de numéros de téléphone et de mails qui vont être analysés.

Pour l'instant, personne n'a été placé en garde à vue dans le cadre de cette enquête, affirme le parquet de Lille. Selon France Bleu Nord, il aurait pu s'agir d'une tentative d'évasion. Un détenu, placé à l'isolement deux jours auparavant, a été transféré mercredi matin dans un autre lieu de détention.