Nantes : assigné à résidence, il se rend à la police pour ne plus avoir à vivre chez ses parents

Un homme s'est constitué prisonnier après s'être évadé du domicile de ses parents, où il était assigné à résidence. Il ne supportait plus de vivre avec eux. 

Pose d\'un bracelet électronique à la prison de Gradignan, le 4 juillet 2003.
Pose d'un bracelet électronique à la prison de Gradignan, le 4 juillet 2003. (TARIS PHILIPPE / MAXPPP)

Un homme faisant l'objet d'un mandat de recherche depuis le 9 juillet, après avoir coupé son bracelet électronique et s'être évadé du domicile de ses parents où il devait rester sur décision de justice, s'est rendu à la gendarmerie lundi 19 novembre. L'homme a expliqué aux forces de l'ordre qu'il aurait préféré aller en prison plutôt que de rester vivre chez ses parents, qu'il semblait ne plus supporter, a appris franceinfo auprès d'une source policière.

Il s'est rendu en pleine nuit, après avoir bu une dizaine de verres de vodka

L'homme de 26 ans a su par des connaissances que les forces de l'ordre étaient venues au domicile familial pour le chercher et s'est constitué prisonnier en pleine nuit, en état d'ivresse, après avoir consommé une dizaine de verres de vodka, selon ses propres déclarations. Il a été interpellé par les gendarmes puis remis à la police. Il sera déféré mercredi 21 novembre au palais de justice en vue d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC).