Cet article date de plus d'un an.

Manche : un drone dépose deux colis en pleine nuit dans la cour d'une maison d'arrêt

Deux colis ont été livrés en pleine nuit le week-end dernier dans la cour de la maison d'arrêt de Coutances. Un agent a pu s'en saisir avant que les détenus ne récupèrent leur contenu.

Article rédigé par France Info - avec France Bleu Cotentin
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
La maison d'arrêt de Coutances (Manche). (BÈNÈDICTE CHARLES / MAXPPP)

Un drone a livré deux colis dans la cour de la maison d'arrêt de Coutances, dans la Manche, dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 octobre, rapporte France Bleu Cotentin jeudi 27 octobre. Une enquête est ouverte, selon le parquet.

Le syndicat FO Pénitentiaire raconte dans un communiqué que, "vers 3 heures du matin", un agent a entendu "un bruit anormal dans la cour d'honneur" de la prison. Il s'est approché de la fenêtre, a vu le drone se diriger vers la cour de la promenade et a prévenu un supérieur hiérarchique. Pendant ce temps, le drone avait déposé ses colis.

Téléphones et lames de scie à métaux

Un agent a alors décidé de se saisir des colis, avant que les détenus ne puissent les prendre. À l'intérieur, les surveillants pénitentiaires ont découvert "des téléphones portables, des cigarettes électroniques et des lames de scie à métaux", affirme le syndicat, qui demande l'installation de filets anti-projection pour empêcher ce type de livraison.

Une enquête est donc ouverte pour "tentative de remise irrégulière d'objets à détenu" et "survol par drone d'une zone non-autorisée", a indiqué le parquet de Coutances à France Bleu Cotentin. Les enquêteurs cherchent notamment à identifier le ou les pilotes de l'engin.

Le même week-end, un drone a également déposé des téléphones portables et des produits stupéfiants dans la cour de promenade de la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.