Indre : un pass de la maison centrale de Saint-Maur retrouvé sur un détenu

Cette affaire risque de coûter cher, car il faut désormais changer près de 500 serrures et cela coûterait au moins 100 000 euros.

La Maison centrale de saint-Maur dans l\'Indre, 2015.
La Maison centrale de saint-Maur dans l'Indre, 2015. (MAXPPP)

Un homme détenu à la maison centrale de Saint-Maur, dans le département de l'Indre, a été surpris il y a une dizaine de jours en possession d'une clé de la prison lors d'une fouille de sa cellule, rapporte France Bleu Berry confirmant une information du Point. Il s'agirait d'un modèle de clé permettant d'ouvrir 95% des portes de la centrale, c'est-à-dire toutes les portes intérieures, les autres cellules, le réfectoire et les salles de sport. Cette clé ne permettait toutefois pas d'ouvrir les portes donnant sur l'extérieur de l'établissement.

Dans la maison centrale de Saint-Maur, à l'instar des prisons un peu plus anciennes, on utilise des clés multipass pour éviter d'encombrer les surveillants d'un trousseau trop volumineux. Dans les prisons plus récentes, il existe d'autres systèmes plus modernes et surtout plus sécurisé. Cette clé ne permettait toutefois pas d'ouvrir les portes donnant sur l'extérieur de l'établissement.

Des serrures à changer

Pour l'heure, on ne sait pas comment ce détenu, condamné pour meurtre d'après nos confrères du Point, s'est procuré cette clé. Selon France Bleu Berry, le détenu est présenté comme étant quelque peu remuant. Une affaire qui risque de coûter cher, car il faut désormais changer près de 500 serrures. Cela coûterait au moins 100 000 euros.

Par ailleurs, lors d'une autre fouille, quelques jours plus tard, des courriers intimes ont été découverts dans la cellule d'un autre détenu. Ces courriers révélaient une relation amoureuse entretenue par le détenu avec une conseillère en réinsertion. L'homme est condamné pour des faits de grand banditisme. La conseillère a été entendue.