Cet article date de plus de deux ans.

Ardèche : des détenus de la prison de Privas creusent un tunnel avec des pieds de chaises

Les surveillants ont découvert ce tunnel dans une cellule, caché derrière un poster.

Article rédigé par
Avec France Bleu Ardèche - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Lors d’une fouille, des surveillants de la maison d'arrêt de Privas en Ardèche ont découvert un tunnel dans le mur d'une cellule, caché derrière un poster.

 (GOOGLE STREET VIEW)

Les détenus de la prison de Privas (Ardèche) ont découvert, mercredi 3 juillet, un tunnel creusé dans le mur de la cellule de trois détenus, a appris France Bleu Drôme Ardèche. Le tunnel, d'un diamètre de 50 cm, était dissimulé derrière un poster. Il menait jusqu’à la cour de promenade. "De l’extérieur, le trou est assez petit, l’équivalent d’une pièce de deux euros" raconte Jérémy Moncelon, délégué syndical Force Ouvrière à la maison d’arrêt de Privas.

Ils se servaient de pieds de chaises cassées pour creuser. On voit que c’était un projet bien avancé.

Jérémy Moncelon

La fouille de la cellule avait été décidée à la suite d'une bagarre entre détenus. L'un d'entre eux a d'ailleurs été envoyé à l'hôpital après avoir reçu des coups de poings et de pieds à la tête.

Jérémy Moncelon réclame le transfert rapide des trois détenus vers une autre maison d’arrêt. "Il y a toujours des surprises, affirme le délégué syndical. On essaie tous de faire notre boulot comme il faut. Mais, avec la surpopulation, les mouvements qui s’enchaînent, on n’a pas le temps d’être attentif à tout, à 200%."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prisons

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.