Pouvoir d'achat : l'inquiétude des Français atteint un record

Près de six Français sur dix s'attendent à perdre du pouvoir d'achat dans les trois prochains mois, d'après le baromètre Viavoice BPCE pour les Echos et France Info. Toutes les catégories sociales sont concernées mais les retraités sont les plus inquiets. Ce sont les impôts et la fiscalité qui expliquent ce phénomène.

(Maxppp)

A l'heure où les avis de déclarations d'impôts arrivent dans
les boîtes aux lettres et où les mesures fiscales se multiplient pour réduire
des déficits publics, les Français sont de plus en plus inquiets : 59% d'entre
eux s'attendent à perdre du pouvoir d'achat au cour des trois prochains mois,
d'après un baromètre Viavoice BPCE pour les Echos et France Info.

"On atteint un record d'inquiétude. Ce qui est très
frappant, c'est que toutes les catégories sociales sont concernées. Et la
catégorie la plus sensible est celle des retraités. On a aujourd'hui 80%
d'entre eux qui se déclarent inquiets, c'est dix points de plus par rapport au
mois dernier
", analyse François Miquet-Marty, directeur associé de
l'institut de sondage.

Les impôts en tête des préoccupations

Principale explication, d'après Viavoice : la fiscalité. Les
impôts et les taxes sont en tête des préoccupations pour près d'un Français sur
deux, devant l'essence (40%) ou l'alimentation (37%). Une grande partie des
ménages se sentent d'ailleurs menacés par de prochaines mesures en raison des
mesures d'austérités que risquent de prendre le gouvernement. 

Conséquence, les ménages devraient privilégier l'épargne sur
la consommation dans les mois à venir. Selon le baromètre, "50 % d'entre
eux envisagent de dépenser moins d'argent que ces derniers mois pour l'alimentation
ou l'habillement, en hausse de 15 points depuis mars. A l'inverse, ils ne
seraient que 43 % à envisager de dépenser autant d'argent, et 6 % plus d'argent"
.