Cet article date de plus de dix ans.

Pour Nicolas Sarkozy, Jeanne d’Arc appartient à tout le monde

Le président de la République a célébré dans les Vosges le 600e anniversaire de la Jeanne d’Arc. Dans un discours donné depuis la ville de Vaucouleurs dans la Meuse, il a expliqué que Jeanne d’Arc n’appartient à aucun clan.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Philippe Wojazer Reuters)

Le président de la République a rendu hommage à Jeanne d’Arc
dans les Vosges pour le 600e anniversaire de sa  naissance. Dans un discours teinté d’histoire,
Nicolas Sarkozy a expliqué qu’en tant que chef de l’Etat, il est "de son devoir
de rendre hommage à ceux auxquels la France doit sa liberté et sa grandeur
".
Jeanne d’Arc fait partie de ces grandes figures de l’histoire. Et le président
de la République d’ajouter que "Jeanne n’appartient à aucun parti, à aucune
faction, à aucun clan
".

Un discours en forme de réponse au Front National qui a fait
de Jeanne d’Arc l'un de ses symboles, notamment lors de son rassemblement du 1e
mai. Le FN rendra d'ailleurs à sa façon hommage à la Pucelle d’Orléans ce samedi à Paris
lors d’une cérémonie de commémoration. Mais la bataille politique autour de
Jeanne d’Arc a déjà débuté depuis plusieurs jours. Marine Le Pen avait en effet  anticipé sa réponse en expliquant que "Nicolas Sarkozy aura du mal à
rattraper le Front national sur ce thème
". 

L’hommage très critiqué de Nicolas Sarkozy

Le président de la République  rend hommage à Jeanne d’Arc et fédère l’opposition
contre lui. Harlem Désir pour le parti
socialiste estime que le président de la République et le Front National sont
"mal placés pour rendre hommage à Jeanne d’Arc, car ils passent leur temps à
diviser les Français
". Eva Joly pour les écologistes s’étonne du fait que l’on
aille chercher en cette période de crise, ce "symbole ultranationaliste ". Enfin, Nicolas
Dupont-Aignan, candidat de Debout la République estime qu’il s’agit d’une
imposture puisque "Jeanne d’Arc voulait libérer la France et que Nicolas Sarkozy,
lui, l’a mise sous tutelle
".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.