Cet article date de plus de deux ans.

PMA pour toutes : le porte-parole du gouvernement recadre la députée LREM Agnès Thill

Dans une vidéo, la députée Agnès Thill compare les femmes seules ayant recours à la PMA à des "droguées". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 Agnès Thill dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale à Paris, le 16 janvier 2018.  (MAXPPP)

"Ça suffit !" Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a réagi, mardi 22 janvier, aux propos de l'élue LREM Agnès Thill, que certains députés souhaiteraient voir exclue du parti pour des propos sur la PMA et qui persiste dans une vidéo où elle compare les femmes seules y ayant recours à des "droguées", et où elle nie être homophobe. Ces femmes "souffrent. J'entends bien qu'elles souffrent, mais alors qu'est-ce qu'on fait ; si un drogué souffre, on lui donne de la drogue ? Est-ce que je lui donne un enfant parce qu'elle souffre ?", a-t-elle lancé. Le porte-parole du gouvernement a dénoncé d'"insupportables et méprisantes paroles d'Agnès Thill à l'égard des mamans et des enfants comparés à des médicaments".

Opposée à l'extension de la PMA et déjà mise en garde à plusieurs reprises par LREM pour certaines de ses prises de positions publiques, Agnès Thill avait de nouveau fait polémique ces derniers jours en estimant, à l'occasion de la publication du rapport de la mission parlementaire sur la bioéthique, que "l'absence de genre dans le mot parent favorise l'éclosion d'écoles coraniques". Le président des députés LREM Gilles Le Gendre a annoncé en réunion de groupe que le cas d'Agnès Thill serait examiné jeudi 24 janvier par le bureau. S'il s'est refusé à tout commentaire devant la presse, il a pris, selon plusieurs participants, ses distances avec la députée en déclarant : "Ses propos m'horrifient et m'indignent autant que vous".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.