Cet article date de plus de trois ans.

Plus les riches sont riches... Qu’est-ce que la théorie du ruissellement ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
théorie ruissellement
Article rédigé par
France Télévisions

La théorie du ruissellement est un vieil argument politique utilisé pour baisser les impôts des plus aisés au profit de l’économie. Évoquée par Jean-Luc Mélenchon face à Édouard Philippe, elle fait encore débat aujourd’hui.

Jeudi 28 septembre sur le plateau de l’Émission Politique sur France 2, Jean-Luc Mélenchon a qualifié la politique menée par le gouvernement d’Édouard Philippe de "théorie du ruissellement". C’est un des points de fracture entre la politique menée par la droite et la gauche ces 30 dernières années : si elle reste discutable, cette théorie mérite avant tout une explication.

D’abord les riches, après les pauvres ?

Le leader de la France insoumise propose une explication assez claire : "Si les riches sont très riches, alors il va tomber des miettes de plus en plus grosses sur la table des pauvres".

D’un autre point de vue, Ronald Reagan exprimait aux Américains son idée de l’économie et de la répartition des richesses dans un discours télévisé de 1982 : "Notre but est d’augmenter notre richesse nationale pour que tous puissent en profiter, et non pas redistribuer ce que nous possédons déjà, ce qui ne serait qu’un partage de misère."

L'échec d'une théorie ?

Il s’agit avant tout, pour les économistes (y compris ceux du FMI), d’une non-théorie, selon laquelle l’argent économisé par les riches sera investi ou consommé "sans gâchis", ce qui semble bien sûr utopiste.

Les chiffres parlent pour eux : aux États-Unis entre 1983 et 2014, les 1% plus riches ont capté 50% de la croissance. En France dans cette même période, les 1% plus riches ont capté 20% de la croissance.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.