Orléans : l'ivresse sur la voie publique se paie cash

Certaines villes ont choisi de facturer les interpellations pour ivresse sur la voie publique. La ville d'Orléans en avait été précurseur en 2015.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Depuis 2015, la municipalité d'Orléans facture la prise en charge des personnes en état d'ivresse sur la voie publique. Prix de l'amende : 120 euros. Une première en France. Une décision motivée par un temps de prise en charge long : la procédure monopolise plusieurs agents municipaux pour une durée comprise entre 1h30 et 4h. Deux ans après la mise en place de cette facturation, la municipalité ne regrette pas son choix.

Une baisse significative

"En nombre d'ivresses publiques et manifestes, on en a quand même sensiblement moins. Par rapport à 2014, on est au moins à -30%, donc je ne dis pas que le résultat est directement lié à la mise en place du dispositif, je n’ai pas cette prétention, en revanche, il est évident que ça participe à la baisse de ce phénomène", confie à France 3, Olivier Geffroy, adjoint sécurité à la mairie d'Orléans. D'autres villes s'apprêtent à suivre prochainement l'exemple. Saint-Malo facturera elle aussi les interpellations pour ivresse sur la voie publique dès janvier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Neuf Français sur dix vont boire de l’alcool le soir du Nouvel An.
Neuf Français sur dix vont boire de l’alcool le soir du Nouvel An. (PHILIPPE TURPIN / MAXPPP)