Nucléaire : nouveau retard de trois mois pour l'EPR finlandais

Ce réacteur devait initialement être mis en service en 2009 à la centrale d'Olkiluoto, mais le chantier lancé en 2005 a connu des retards et surcoûts considérables.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le réacteur OL3 de la centrale d'Olkiluoto, en Finlande, le 17 août 2017. (ANTTI YRJONEN / NURPHOTO / AFP)

Un énième report. La mise en service du réacteur nucléaire EPR en construction par le consortium Areva-Siemens en Finlande a de nouveau été repoussée de trois mois, en raison d'une révision de la turbine, a annoncé vendredi 20 août son exploitant, le groupe finlandais TVO.

"Lors du travail d'inspection de la turbine, le fournisseur a décidé d'étendre la révision à l'ensemble des trois turbines à basse pression afin d'y réaliser de nouvelles inspections", a expliqué TVO vendredi. 

Le démarrage du réacteur OL3 est désormais attendu en janvier 2022, suivi par une première production d'électricité en février et enfin une production régulière en juin, indique TVO dans un communiqué. La production régulière d'électricité était jusqu'à présent prévue pour mars 2022, selon le précédent calendrier communiqué fin juillet à l'occasion d'un nouveau retard.

Dans le calendrier initial, l'EPR finlandais devait être mis en service en 2009 à la centrale d'Olkiluoto, mais le chantier lancé en 2005 a connu des retards et surcoûts considérables. Avec une puissance de 1 650 mégawatts, l'EPR doit fournir près de 15% de l'électricité finlandaise.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nucléaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.