Fessenheim : la fermeture en question

La centrale nucléaire de Fessenheim agite une nouvelle fois les passions. La ministre de l’Écologie a assuré qu’elle pouvait prendre un décret qui entérinerait la fermeture de la centrale avant la fin du quinquennat de François Hollande.

Fermer la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) pendant le quinquennat était une promesse de campagne de François Hollande. Finalement, la centrale va-t-elle fermer ? Oui, mais pas dans les prochains mois, hier, jeudi 6 avril, le conseil d’administration d’EDF a rejeté cette option. En revanche, l’électricien s’est engagé à fermer Fessenheim, mais uniquement quand l’EPR de Flamanville (Manche) entrera en service. Avec les retards des travaux, ce ne sera pas avant fin 2018 au mieux.

Ségolène Royal optimiste

De quoi provoquer la colère des écologistes, Cécile Duflot en tête, qui déplore dans un tweet : "Même cet engagement ferme du Président ne sera pas tenu. La tristesse du gâchis se mêle à la déception". Les anti-nucléaires sont scandalisés. Mais pour la ministre de l’Écologie Ségolène Royal, cela ne fait aucun doute, la centrale sera fermée avant la fin du quinquennat.

Le JT
Les autres sujets du JT
La centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, le 9 avril 2013.
La centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, le 9 avril 2013. (SEBASTIEN BOZON / AFP)