Nouvelle manifestation des sages-femmes à Paris

2.000 sages-femmes ont défilé, de la place Denfert-Rochereau au ministère de la Santé, pour réclamer, encore, la revalorisation de leur profession. Elles sont en grève depuis la mi-octobre. La ministre Marisol Touraine n'a toujours pas tranché.

(Aurélien Meunier SIPA)

Plus de quatre mois de grève, et toujours rien. La ministre de la Santé est bien consciente du problème, mais n'a toujours rien décidé. Ce sera pour mars, assurait Marisol Touraine en décembre. Alors, histoire de ne pas se faire oublier, les sages-femmes sont, une fois encore, descendues dans la rue à Paris.

Elles étaient 2.000 à marcher de la place Denfert-Rochereau au ministère de la Santé. "Cinq années d'étude, droit de prescription, responsabilité médicale, 1.650 euros par mois : cherchez l'erreur", pouvait-on lire sur une blouse blanche. D'autres slogans étaient plus.. directs : "Marisol, on en a ras le col" .

Le collectif d'organisations à l'origine de la grève demande toujours que les sages-femmes hospitalières puissent sortir de la fonction publique, et obtenir un statut sur le modèle des médecins. Mais les syndicats de fonctionnaire sont, eux, hostiles à cette revendication - synonyme de précarité, selon eux.

Avant de prendre sa décision, Marisol Touraine a confirmé aujourd'hui qu'elle attendait les conclusions que le groupe de travail devait lui remettre "dans quelques jours". "A partir de là, je prendrai les décisions ", a expliqué la ministre à l'Assemblée nationale... sans donner de date précise.