Cet article date de plus de neuf ans.

Neige et verglas : météo plus clémente, encore des perturbations

La neige et le verglas ont provoqué mardi de grosses perturbations dans le nord et l'ouest du pays. Le trafic ferroviaire est interrompu sur le réseau Nord de la SNCF jusqu'à mercredi matin. En Normandie et en Picardie, les grands axes routiers sont encore difficilement praticables, mais la situation s'améliore peu à peu, alors que la neige faiblit, mais que le vent et le froid font craindre de nouvelles perturbations.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
  (Gonzalo Fuentes Reuters)

Le nombre de départements en alerte orange est passé de 29 à 23 mardi soir, dont le Morbihan et l'Ille-et-Vilaine en vigilance à cause des inondations. La Manche et le Calvados, précédemment placés en alerte rouge, sont repassés en orange.

Mais c'est peu dire que la neige a provoqué de grosses perturbations ce mardi en France. Le point, secteur par secteur.

Sur les rails, des mesures exceptionnelles

À événement exceptionnel, des "décisions exceptionnelles" ont été annoncées mardi par le président de la SNCF, Guillaume Pépy.

Aucun train de nuit ne circule  dans la nuit de mardi à mercredi, depuis Paris et Lille , pour que les voyageurs bloqués dans les gares puissent bénéficier de couchettes.Une dizaine de villes organisent des "couchages exceptionnels".À Paris et dans les régions touchées, la SNCF a mobilisé un millier de chambres d'hôtel .Une dizaine de gares sont restées ouvertes dans la nuit de mardi à mercredi pour abriter les voyageurs bloqués, par exemple dans les gares du Nord, de Lyon, de Bercy et d'Austerlitz à Paris, ou encore celles de Rouen, Lille, Amiens et Caen . Si de telles mesures ont été prises, c'est que les perturbations sur le réseau ferroviaire sont très importantes : le trafic des TGV, des Thalys et des Eurostar est "totalement suspendu" jusqu'à mercredi matin dans le nord et l'ouest du pays, notamment sur la ligne à grande vitesse entre Paris et Lille, où le trafic ne devrait pas reprendre avant 8h . Pour les voyageurs qui subissent ces désagréments, la SNCF a indiqué qu'elle appliquerait un remboursement sans frais des billets pour un voyage ce mardi.

Aucun TER ne circulait mardi en Normandie , aucun Intercités entre Caen et Cherbourg, et entre Rouen et Le Havre. Le trafic devrait à nouveau être perturbé mercredi.

Même si la SNCF recommande de "reporter son voyage", les voyageurs sont invités à consulter le trafic en temps réel sur le site Internet du groupe ferroviaire.

En ce qui concerne l'Île-de-France , la situation revient peu à peu à la normale. La SNCF prévoyait de faire rouler des rames sur l'ensemble de ses lignes de banlieue mardi soir, mais les perturbations sur toutes les lignes du RER devraient persister mercredi. Seuls deux bus sur trois en moyenne circulent mardi soir. La mairie de Paris a décidé d'ouvrir quatre gymnases, 300 places au total (rue de Bercy, rue du Château Landon, Poissonniers et Boulevard Kellermann) pour accueillir les personnes qui ne pourraient pas rentrer chez elles.

Les répercussions des intempéries se font sentir même dans des régions où il ne neige pas, par exemple en Gironde.

Sur la route, circulation difficile

Dans le nord et l'ouest du pays, la neige qui est tombée sans discontinuer depuis lundi a provoqué la fermeture de grands axes de circulation.

Situation très compliquée dans la Somme ; dans ce département, l'autoroute A1 est difficilement praticable par endroits, avec d'importants bouchons tandis que la circulation sur l'A29 reste très délicate.

Sur certains axes, des automobilistes ont dû passer la nuit de lundi à mardi dans leur véhicule, comme dans la Manche ou en Seine-Maritime. Selon un bilan du ministère de l'Intérieur, ils étaient 2.200 naufragés de la route dans la nuit de lundi à mardi, sur l'ensemble du territoire.

Dans la Manche, la RN13 reste interdite à la circulation ; des militaires ont été mobilisés pour déblayer la neige. C'est ce qu'est venue annoncer la ministre de l'Environnement et de l'Énergie, Delphine Batho.

En revanche, la circulation a repris sur l'autoroute A16 , près de Calais.

Dans le Calvados, qui n'est plus en alerte rouge, la situation semble peu à peu revenir à la normale.

En région parisienne, la circulation sur les grands axes revenait peu à peu à la normale en milieu d'après-midi mardi, mais d'importants bouchons étaient toujours en cours dans la nuit de mardi à mercredi.

> Consultez l'état du trafic sur Sytadin

Un peu partout où les intempéries ont frappé, les préfectures demandent aux automobilistes de rester chez eux.

> Consultez le trafic en temps réel sur le site de Bison Futé

Conséquence de ces intempéries : aucun transport scolaire dans le Nord/Pas-de-Calais, la Picardie et les Ardennes ce mercredi .

Dans les airs, des dizaines de vols annulés

Tous les vols prévus mardi, une bonne partie de la journée, au départ et à l'arrivée des aéroports de Lille-Lesquin et Beauvais ont été annulés. Le trafic ne reprendra pas à l'aéroport de Lille-Lesquin avant mercredi .

Les aéroports de Cherbourg, Deauville, Lannion, Le Havre et Rouen, Caen, Dinard et Saint-Brieuc sont fermés.

Dans les aéroports parisiens de Roissy-Charles-de-Gaulle et d'Orly, le trafic est réduit de 20 à 25 %, malgré les chutes de neige en continu sur les pistes, qui obligent les services à constamment déneiger et re-saler les pistes.

Mais même si tous les vols ne sont pas annulés, d'importants retards sont à prévoir sur certaines destinations.

53.000 foyers encore privés d'électricité

La neige a aussi provoqué des coupures totales d'électricité par endroits. 53.000 foyers étaient encore privés de courant mardi soir, dont 42.600 en Basse-Normandie selon un bilan d'ERDF, qui vise un retour à la normale mercredi dans la soirée. La Manche est le département le plus touché.

Depuis la place Beauvau, la cellule interministérielle de crise, réunie mardi matin par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, continue à suivre la situation en France.

Enfin, à Paris, les fans du groupe américain The Killers ont été déçus : leur concert prévu mardi soir au Zénith a été annulé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.