Mont-Blanc : un maire réclame plus de sanctions contre les actes d'incivilité

L'élu de Saint-Gervais-les-Bains (Haute-Savoie), Jean-Marc Peillex, demande à l'État de prendre de nouvelles mesures contre les incivilités qui se multiplient sur le site naturel. 

FRANCE 2

25 000 alpinistes partent chaque année à l'assaut du Mont-Blanc et parmi eux certains rivalisent d'excentricité. Un groupe a par exemple charrié à 400 m d'altitude un jacuzzi. En juin dernier, des touristes suisses ont fait atterrir leur avion en haut du massif, en toute illégalité. Dernier événement improbable : un Britannique a fait l'ascension avec un rameur sur les épaules. Il a abandonné l'appareil près d'un abri de détresse avant de redescendre et n'a jamais été verbalisé.   

Un "parc d'attractions" 

Le maire de Saint-Gervais-les-Bains (Haute-Savoie), Jean-Marc Peillex, juge ces comportements inacceptables. Il demande à l'État d'adopter une nouvelle réglementation pour sanctionner ces actes d'incivilité. "Le Mont-Blanc devient peu à peu un parc d'attractions où tout est permis", dénonce-t-il. Pour le moment, seul le camping sauvage est puni pour "non-respect d'un site naturel classé."

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'une des voies d\'ascension du Mont-Blanc (Haute-Savoie), le 22 mai 2019.
L'une des voies d'ascension du Mont-Blanc (Haute-Savoie), le 22 mai 2019. (PHILIPPE ROY / AFP)