Cet article date de plus de huit ans.

Mont-Blanc : le trésor du "Malabar Princess" retrouvé ?

Un jeune alpiniste a découvert début septembre une boîte contenant pour plusieurs dizaines de milliers d'euros de pierres précieuses sur le glacier des Bossons, sur le Mont-Blanc. Deux avions indiens se sont crashés à cet endoit par le passé : le "Malabar Princess" en 1950 et le Boeing 707 "Kangchenjunga" en 1966. Le jeune alpiniste a remis sa trouvaille à la gendarmerie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (MOUILLAUD RICHARD Maxppp)

C'est en évoluant sur le glacier des Bossons début septembre
qu'un jeune alpiniste d'une vingtaine d'années est tombé sur une boîte métallique. A l'intérieur, des émeraudes, des saphirs et des rubis. Les pierres précieuses étaient enfermées
dans de petits sachets dont certains étaient estampillés "Made in
India".

Redescendu à Bourg-Saint-Maurice, le jeune homme a ramené le magot
aux gendarmes savoyards. D'après un joaillier local, les pierres sont évaluées
entre 130.000 et 246.000 euros. "C'est un jeune homme honnête qui a très
vite compris que ça appartenait à quelqu'un qui était mort sur le glacier
", a expliqué Sylvain Merly, commandant de la gendarmerie d'Albertville. 

Le jeune alpiniste pourrait récupérer la manne

Ce trésor est sans doute le vestige d'un des deux
crashs d'avions indiens sur le Mont-Blanc. En 1950, le Malabar Princess s'est abîmé sur une arrête à 4.600 mètres
d'altitude, faisant 58 morts. Seize ans plus tard, Air India a perdu un second avion de ligne à quelques centaines de mètres du premier drame.
Le crash du Kangchenjunga a fait 117 victimes.

Les autorités françaises vont donc
contacter New Delhi pour tenter de contacter les héritiers du trésor. Mais "si
on ne retrouve pas le propriétaire, un article de loi prévoit que ça pourrait
revenir au jeune alpiniste
", a précisé le commandant Merly.

La chasse au trésor continue

Le glacier des Bossons rejette régulièrement les débris de ces deux
catastrophes aériennes. En août 2012, deux alpinistes de Chamonix ont récupéré
une valise diplomatique indienne
contenant des coupures de journaux. La chasse
aux restes des avions d'Air India est même devenue une passion pour certains. Depuis plusieurs années, l'explorateur Daniel Roche arpente ainsi le glacier pour retrouver des pièces de carlingue ou des effets personnels de victimes. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.