VIDEO. Le maire de Rome enregistre 16 mariages homosexuels, en totale contradiction avec la loi

Les couples, accompagnés de leurs familles et parfois de leurs jeunes enfants, sont venus faire transcrire leur union dans les registres des mariages de la capitale italienne.

APTN

Le maire de Rome, Ignazio Marino, membre du Parti démocrate, un parti à gauche, a enregistré samedi 18 octobre seize mariages homosexuels pour des couples d'hommes et de femmes qui se sont mariés à l'étranger. La loi italienne n'autorise pas le mariage gay.

Les couples, accompagnés de leurs familles et parfois de leurs jeunes enfants, sont venus les uns après les autres faire transcrire leur union dans les registres des mariages de la ville. Pour le maire, il s'agit d'enregistrements de simples actes d'état-civil. La préfecture de Rome a aussitôt réagi samedi, appelant à annuler ces enregistrements.

"Choix idéologique" et "affront institutionnel"

Plusieurs dizaines de personnes sont venues manifester leur désaccord avec la pratique du maire. Sur les pancartes, on peut lire "Marino, tu devrais relire la loi et la Constitution" ou alors "la famille n'est pas juste un enregistrement".

Le diocèse de Rome a critiqué dans sa revue hebdomadaire Roma Sette "le choix idéologique" et "l'affront institutionnel" que constitue l'attitude du maire. Et pourtant, la cérémonie des mariages homosexuels s'est déroulée au Palais du Capitole, juste de l'autre côté du Tibre, là où les évêques du monde entier, réunis en synode sur la famille au Vatican, discutaient de l'accueil des homosexuels dans l'Eglise.

Un couple gay enregistre son mariage à la mairie de Rome devant le maire Ignazio Marino le 18 octobre 2014.
Un couple gay enregistre son mariage à la mairie de Rome devant le maire Ignazio Marino le 18 octobre 2014. (REMO CASILLI / REUTERS )