Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo La maire Bollène explique pourquoi elle s'oppose au mariage de deux femmes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2 - ANNE DOMY ET SYLVAIN DAUBA
Article rédigé par
France Télévisions

Marie-Claude Bompard, édile d'extrême droite du Vaucluse, refuse de célébrer l'union de deux jeunes femmes, Amandine Gilles et Angelique Leroux, au nom du respect de sa conscience.

Marie-Claude Bompard est prête à encourir 3 ans de prison et 45 000 euros d'amende. La maire de Bollène (Vaucluse) est opposée au mariage pour tous. L'élue d'extrême droite (Ligue du Sud) refuse de célébrer l'union de deux jeunes femmes dans sa mairie"Je demande qu'on respecte ma conscience", a argumenté l'édile, lundi 26 août face à la caméra de France 2. Et d'insister :  "C'est tout ce que je demande. Je ne demande pas qu'il soit interdit de se marier quand on est homosexuel à Bollène"

"On lui a demandé de développer un peu, parce qu'on ne comprenait pas ce qu'elle voulait dire par convictions personnelles, ni ce que ça venait faire dans son rôle de maire, et là, elle nous a expliqué que c'était également par conviction religieuse", a expliqué Angelique Leroux, l'une des futures mariées. "Il y a une loi qui est passée", a tranché sa compagne, Amandine Gilles. "On n'est pas respectée en tant que personne que citoyenne et on se dit que c'est aberrant, que ce n'est pas possible qu'un maire refuse de faire respecter une loi."

Angelique Leroux et Amandine Gilles sont les premières personnes de même sexe à déposer une demande de mariage à la mairie de Bollène. Elle se disent déterminées à célébrer leur union le 10 septembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.