Cet article date de plus de sept ans.

Valérie Pécresse envisage le démariage de couples homos en 2017

En cas d'alternance, l'ex-ministre UMP préconise de "transférer les droits" des couples déjà mariés "sur un statut d'union civile".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancienne ministre du Budget, Valérie Pécresse, le 8 octobre 2012 lors d'un meeting de François Fillon pour la présidence de l'UMP à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

MARIAGE ET HOMOPARENTALITE - Le projet de loi sur le mariage pour tous n'est pas encore adopté que la droite envisage déjà son abrogation. Invitée lundi 5 novembre de LCI, Valérie Pécresse a contredit un journaliste qui lui indiquait qu'on ne peut pas "démarier les couples""Si, bien sûr, on peut imaginer de mettre en place un statut d'union civile et de transférer les droits sur un statut d'union civile", a-t-elle expliqué, affirmant que "ça peut se faire" lors d'un éventuel retour de la droite au pouvoir.

L'ancienne ministre du Budget a accusé le gouvernement socialiste de "dissimulation" sur les vraies intentions de ce projet de loi. "Aujourd'hui, la priorité, c'est d'organiser un débat national sur la réalité du texte sur le mariage gay", a-t-elle déclaré sur LCI. 

"On ne pourra pas revenir en arrière", prévient Boutin

"Il ne faut pas dire ça à nos concitoyens, a réagi la présidente du Parti chrétien-démocrate, Christine Boutin. On ne pourra pas revenir en arrière, on ne peut pas démarier des gens." Casser les unions est "absolument impossible", a assuré par ailleurs le constitutionnaliste Didier Maus, interrogé par francetv info. Ce principe est régi par l'article 2 du code civil : "La loi ne dispose que pour l'avenir ; elle n'a point d'effet rétroactif."

L'ancienne ministre s'est défendue dans la journée sur Twitter, insistant sur une simple transformation du mariage au lieu d'un démariage. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.