Cet article date de plus de neuf ans.

Un maire anti-mariage pour tous célèbre l'union de son fils homosexuel

Raymond Bardet, élu de Ville-La-Grand (Haute-Savoie), a appris récemment l'homosexualité de son fils. 

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le texte de loi sur le mariage pour les couples de même sexe a été définitivement adopté à l'Assemblée, le 23 avril 2013. (DERRICK CEYRAC / AFP)

En plein débat sur le mariage pour tous, il avait assuré qu'il ne prononcerait jamais une union entre deux personnes du même sexe. Mais Raymond Bardet, maire de Ville-La-Grand (Haute-Savoie) a dû s'y résoudre. Samedi, il a célébré le mariage de son propre fils avec son compagnon, raconte Le Dauphiné Libéré, mercredi 23 juillet. 

Une décision qu'il justifie par l'amour paternel, sans pour autant avoir renié ses convictions. "Je pense que ce n’est pas ce que veut la nature. Mais je ne suis pas militant, jamais je n’irai manifester dans la rue. Je me suis fait une philosophie", a expliqué l'élu, qui n'entend pas marier d'autres couples homosexuels.

"Ils forment un beau couple ensemble"

"J’ai changé de position car je me suis trouvé devant le fait accompli, a expliqué l'édile au quotidien régional. Il n’y a que deux mois et demi que j’ai appris l’homosexualité de mon fils. (...) On vient de vivre une drôle de période. Si j’avais demandé à un adjoint de célébrer le mariage, les gens auraient pu penser que je dénigrais mon fils ou que nous étions fâchés. Pas du tout, je suis son père, c’était à moi de célébrer son union, comme je l’avais fait pour sa sœur."

Quant à son nouveau gendre, "c’est quelqu’un de très bien, assure-t-il. Ils forment un beau couple ensemble. J’ai vu deux hommes élégants et bien dans leur peau." Plus élégant sans doute qu'à l'occasion du mariage parodique que l'élu avait organisé, moqueur, entre son directeur général des services, coiffé d’un voile de mariée, et son chargé de communication.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.