Manifestations : regain de tension en Guyane

En Guyane, la tension sociale ne faiblit pas. Les syndicats ont d'ailleurs voté ce samedi 25 mars une grève générale pour lundi. Le Premier ministre a lancé un appel au dialogue et à l'apaisement.

France 2

En colère, ces agriculteurs guyanais recouvrent de lisier de porcs les murs de la préfecture de Cayenne ce samedi 25 mars. Ils viennent d'apprendre qu'une délégation de conseillers va venir de Paris pour les rencontrer. 37 syndicats viennent de voter à l'unanimité la grève générale à compter de lundi, le 27 mars. Depuis une semaine, la Guyane est sous tension. Barrages sauvages, manifestations, les habitants dénoncent le manque de soins, d'emplois et l'insécurité.

Les syndicats refusent de rencontrer la délégation interministérielle

"Les problèmes sociaux qui gangrènent la Guyane sont très importants et puis ils s'amplifient. Il faut vraiment que ça bouge, je pense", explique une jeune femme. Dans les supermarchés c'est la ruée, beaucoup viennent faire le plein de courses par précaution. La délégation interministérielle doit arriver dans les heures qui viennent, mais les syndicats ont prévenu, ils refusent de la rencontrer. Bernard Cazeneuve, le Premier ministre, a appelé cet après-midi au calme et à l'ouverture du dialogue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les mouvements sociaux se poursuivent en Guyane.
Les mouvements sociaux se poursuivent en Guyane. (GUYANE 1ERE)