Manifestation historique à Paris après les attaques terroristes

Plusieurs centaines de milliers de personnes sont attendues ce dimanche à Paris lors d’un grand rassemblement en réaction aux attentats qui ont frappé la France. Une mobilisation inédite par son ampleur et par la présence de nombreuses personnalités françaises et internationales.

(45 000 personnes ont manifesté à Marseille en hommage aux vcitimes des attentats. © Reuters)

Les attaques terroristes qui ont frappé la France ces derniers jours ont fait 17 victimes. C’est pour leur rendre hommage que ce rassemblement a été organisé dimanche. Mais dès samedi, près de 700.000 personnes ont défilé dans de nombreuses villes, pour exprimer leur émotion, comme à Toulouse où ils ont été plus de 120.000 à se mobiliser.

De nombreuses personnalités présentes

Plusieurs centaines de milliers de personnes sont attendues ce dimanche, selon Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur. Le président François Hollande fera partie du cortège, ainsi que de nombreuses personnalités françaises et étrangères. Au point que cette marche est devenue hautement diplomatique.

 

Du côté des chefs de gouvernements européens, la chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre britannique David Cameron, le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy et le président du conseil italien Matteo Renzi ont annoncé leur participation

 

 

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, le président du Parlement européen, Martin Schulz et le président du Conseil européen Donald Tusk entoureront aussi François Hollande. L'Amérique du Nord sera présente avec le ministre américain de la Justice Eric Holder et le ministre canadien de la Sécurité publique Steven Blaney.

Natanyahu et Abbas dans un même cortège

Samedi soir on a également appris la venue du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, du président palestinien Mahmoud Abbas et du roi de Jordanie.

Du côté de la scène politique française, l’ensemble des responsables de partis et de syndicats devrait intégrer le cortège, sauf pour certains ministres qui défileront dans leurs fiefs locaux. La maire de Paris, Anne Hidalgo, sera aux côtés de son prédécesseur Bertrand Delanoë. A gauche toujours, Jean-Christophe Cambadélis, Claude Bartolone ou encore Jean-Luc Mélenchon marcheront aux côtés des citoyens.

A droite, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et François Fillon ont notamment annoncé leur présence. Seule Marine Le Pen, patronne du Front National, a appelé à manifester en région plutôt qu’à Paris, en réaction au refus du Parti Socialiste d’inviter le parti d’extrême-droite. Elle se rendra à Beaucaire dans le Gard, une mairie d'extrême-droite.

Associations et représentants religieux au rendez-vous

De nombreux responsables associatifs ont prévu de se joindre au rassemblement, ainsi que des personnalités du monde culturel. La Ligue des droits de l'Homme (LDH), la Licra, le Mrap, SOS Racisme, Reporters sans frontières et la Ligue de l'enseignement seront présents.

 

Toutes les religions seront représentées, avec la participation notamment de Roger Cukierman, président du Conseil représentatif des institutions juives de France, Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis et Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman et recteur de la Grande mosquée de Paris. 

Un dispositif de sécurité exceptionnel

Face à une telle mobilisation, les mesures de sécurité ont été renforcées. Plus de 5.500 policiers et militaires seront mobilisés dans la capitale et son agglomération. Parmi eux, 2.200 seront affectés à la sécurité de la manifestation, a annoncé samedi le ministre de l'Intérieur.

 

"Face à cette situation exceptionnelle, des mesures tout aussi exceptionnelles seront prises pour assurer la sécurité de la manifestation et le respect de l'ordre public ", a déclaré Bernard Cazeneuve, évoquant notamment des "tireurs d'élite" sur les toits des immeubles bordant l'itinéraire de la manifestation.

Marches à Dammartin-en-Goële et Livry-Gargan

La mairie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), commune où a eu lieu la prise d'otage des frères Kouachi vendredi, a appelé à une marche blanche dimanche à 10 h, pour rendre "hommage aux victimes, à tous ceux qui ont été pris en otage, et bien entendu à la liberté d'expression".

A Livry-Gargan, un rassemblement à la mémoire d'Ahmed Merabet est organisé à 10 h 30. Ce policier de 40 ans, abattu près de Charlie Hebdo mercredi vivait dans cette commune de Seine Saint Denis.