Cet article date de plus de neuf ans.

Manifestation d'agriculteurs devant le domicile de Stéphane Le Foll

Alors que le 50e salon de l'Agriculture ouvre ses portes ce samedi, des agriculteurs ont manifesté la nuit dernière dans plusieurs grandes surfaces du Finistère. De la terre, des détritus et des dizaines de chariot ont été déversés à côté de la maison du ministre de l'Agriculture.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

En pleine
nuit, une douzaine de tracteurs se sont réunis en cortège à Berrien, dans le
centre du Finistère. Objectif : le domicile du ministre de l'Agriculture,
Stéphane Le Foll. Ils ont déversé devant la maison de la terre et plusieurs
dizaines de chariots de supermarché.

Cette manifestation
intervient au lendemain d'actions de producteurs qui avaient ciblé la grande
distribution dans le Morbihan. Vendredi matin, à l'appel de la FDSEA, plusieurs
dizaines de producteurs avaient déversé de la paille ou du lisier devant les
entrées de plusieurs magasins.

"Actes imbéciles et
contre-productifs qui ne vont pas servir leur cause" (préfet)

Le préfet qui a condamné cette manifestation
a tout de même souligné qu'il comprenait "le désarroi des
producteurs"
. Ces actions, qui n'étaient pas annoncées, illustrent "la
crise de la représentativité agricole"
, a également souligné M. Brot,
estimant que la "profession portera longtemps les stigmates" de ces actes.
"La loi LME (modernisation de l'économie) a objectivement transformé les rapports
de force, et pas forcément en faveur des producteurs"
, a estimé le préfet
du Finistère.

La réaction du ministre qui accompagnait François Hollande au salon de l'Agriculture ne s'est pas faite attendre : "Ce n'est pas une manière d'exprimer une véritable inquiétude" , juge Stéphane Le Foll. Mais le ministre souligne que le gouvernement est conscient des difficultés des éleveurs et qu'outre la politique agricole commune, il "est en train de chercher à mettre en oeuvre des réponses dès début mars en Bretagne" .

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.