Mali : trois militaires français des forces spéciales blessés par une mine

Le ministère français de la Défense a annoncé jeudi que trois militaires des forces spéciales françaises, déployées au Mali, ont été blessés mardi par une mine.

(Les forces de l'opération Barkhane au Mali, le 5 juillet dernier © MaxPPP)

Trois militaires des forces spéciales françaises, mobilisés sur l'opération Barkhane, ont été blessés mardi dans le nord du Mali lorsque leur véhicule a sauté sur une mine, ont annoncé jeudi le ministère de la Défense et l'état-major des armées. "Nous déplorons trois blessés parmi les forces spéciales" , a déclaré le porte-parole du ministère, Pierre Bayle, lors d'un point presse à Paris. "Ils ont sauté sur une mine au nord Mali", a précisé le porte-parole des armées, le colonel Gilles Jaron. Quelque 3.000 soldats français sont déployés dans cinq pays de la bande sahélo-saharienne dans le cadre de l'opération antiterroriste Barkhane. Hors Barkhane et forces spéciales, la France compte encore une trentaine de soldats français déployés au Mali au sein de la mission de l'Onu, la Minusma et au sein de la mission de formation de l'Union européenne au Mali (EUTM).

Depuis le début des opérations françaises au Mali, neuf soldats français sont morts au combat, le dernier en juillet 2014 dans un attentat suicide.