Mai-68 : quand les footballeurs ont fait grève

En Mai-68, les footballeurs s'étaient eux aussi mis en grève, dans la foulée des étudiants et des ouvriers. Une page d'histoire oubliée que nous raconte France 3.

france 3

C'est un épisode oublié, la petite histoire dans le grand album souvenirs de Mai-68. Il y a 50 ans, le Quartier latin, à Paris, était en ébullition. "Sous les pavés, la plage", "Faites l'amour, pas la guerre"... Il y a 50 ans jour pour jour, un autre slogan apparaît sur le fronton de l'hôtel particulier de la Fédération française de football (FFF) : "Le football aux footballeurs !" André Mérelle, alors défenseur au Red Star, s'en souvient encore. Il a occupé la Fédération française avec des militants communistes et des journalistes de Miroir du football. Il avait alors 24 ans.

L'UNFP remporte son combat contre la FFF

À l'époque, les footballeurs sont pieds et poings liés à leur club jusqu'à 34 ans. Impossible de changer de club ou d'envisager une seule augmentation sans l'aval du président. Grâce à ce mouvement, les clubs et la Fédération vont faire marche arrière. Un moratoire est signé, mais il ne sera pas respecté. Quatre ans plus tard, les footballeurs feront donc grève à l'appel de leur syndicat, l'UNFP, et de son président, Philippe Piat. Finalement, les joueurs ont gagné. André Mérelle, lui, a payé son engagement : certains clubs ont refusé de l'embaucher. Il a fini sa carrière comme formateur. Nicolas Anelka, Jean-Pierre Papin, Blaise Matuidi ou Kilian MBappé ont profité de ses conseils.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le footballeur Raymond Kopa, le 27 octobre 1960.
Le footballeur Raymond Kopa, le 27 octobre 1960. (AFP)